commerce

Avantages et inconvénients à connaître pour revendre son EHPAD

Avant de revendre votre EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, évaluez à l’avance les avantages et les inconvénients y afférents afin de contourner les mauvaises surprises. Comme toute revente en effet, il est crucial de disposer de toutes les informations de base afin de bien mener les négociations.

Les avantages de la revente : la réalisation d’une certaine plus-value

En revendant votre EHPAD, vous pouvez réaliser des gains dans la mesure où il s’agit de la revente d’un actif pierre qui prend de la valeur au fil du temps. De plus, il ne s’agit pas d’un simple bien immobilier, mais plutôt d’une résidence avec services, médicalisée et totalement meublée. C’est donc un actif unique en son genre que vous allez revendre sur le marché secondaire : la plus-value sera généralement plus élevée que celle d’un bien classique.

Le calcul de ce gain tiendra toutefois compte de plusieurs facteurs :

  • en premier lieu l’état de votre établissement, aussi bien au niveau de l’immobilier que du mobilier, sachant que c’est l’ensemble qui sera vendu et non l’immobilier nu. En effet, même si vous revendez votre EHPAD, le bail locatif conclu avec les locataires continue d’être en vigueur.
  • les dépenses relatives aux travaux que le nouvel acheteur sera amené à réaliser. Plus les travaux seront importants, moins votre prix de revente sera élevé. Rappelons par ailleurs que la plus-value s’obtient entre le prix de vente et le prix d’achat.
  • la qualité de votre bail commercial : c’est le contrat que vous avez conclu avec le gestionnaire de l’EHPAD. Il revêt un caractère qualitatif après évaluation des principaux paramètres que sont les loyers, l’indice de revalorisation, la prise en charge des travaux, la durée du bail.
  • la qualité du gestionnaire : plus celui-ci est reconnu, plus votre EHPAD est valorisé. Les futurs acheteurs se tournent en effet vers des gestionnaires de renom pour acheter leur future résidence médicalisée. Si c’est votre gestionnaire actuel qui rachète votre EHPAD, celui-ci aura plus de visibilité sur le marché de la revente d’occasion plutôt que s’il est revendu par des professionnels classiques de l’immobilier ou sur le site des petites annonces.
  • la qualité de la LMNP : LMNP classique, LMNP micro BIC, LMNP amortissement etc. Votre LMNP revêt une certaine valeur lorsqu’elle donne lieu à une défiscalisation attrayante.
  • la qualité de l’EHPAD proprement dit : identifiez si la convention tripartite signée est toujours valide ou si l’EHPAD a perdu son agrément.

Les inconvénients : vous perdez les atouts futurs que proposent les EHPAD

En revendant votre EHPAD, vous perdez l’opportunité de profiter de tous les potentiels issus de la génération senior dans les prochaines années à venir. En effet, les demandes en logement seront de plus en plus élevées d’ici les prochaines années en raison de l’extension de l’espérance de vie des personnes âgées, et par conséquent de la situation de dépendance qui requiert une prise en charge spécifique.

Les EHPAD ne cessent de se révolutionner : offre de prestation de maintien à domicile, amélioration de la prise en charge, diversification des animations avec l’introduction des robots humanoïdes, etc. Ce qui va attirer de plus en plus de seniors, d’où l’absence des risques issus du cycle immobilier.

Par ailleurs, vous cessez de profiter des atouts de la pierre : celle-ci est invulnérable aux fluctuations économiques, elle offre généralement un bon rendement. Si votre EHPAD perd de sa valeur, vous pouvez toujours le recycler en un simple logement classique à condition qu’il profite d’un bel emplacement et de conditions favorables. En rénovant celui-ci, vous pourrez alors éventuellement profiter d’une réduction d’impôt sous le dispositif Pinel par exemple : renseignez-vous avec les spécialistes sur ehpadimmo.com !