commerce

Quelles sont les meilleures SCPI pour votre investissement ?

Investir en SCPI ne se fait pas à la légère en raison de l’existence de risques de perte en capital. Ainsi, la comparaison entre chaque actif est de mise, de même que la consultation des meilleurs d’entre eux. Pourtant, il n’y a pas de meilleures SCPI : c’est de votre profil et de vos objectifs dont va dépendre votre investissement. Nous allons prendre des exemples de différents cas pour mieux étayer nos explications.

Paul, 35 ans, ayant pour objectif de compléter ses revenus

Paul a 35 ans, il est et a 2 enfants à charge. Il souhaite compléter ses revenus. Pour cela, son conseiller en gestion de patrimoine lui recommande de souscrire à des SCPI de rendement qui distribuent les meilleurs dividendes. Comme sa situation ne lui permet plus de s’exposer à des risques de perte en capital, son CGP lui suggère de sélectionner quelques SCPI peur risquées.

Edouard, employé fortement fiscalisé

Edouard est un cadre d’entreprise ; il est assujetti au paiement élevé de l’impôt sur le revenu. Il souhaite par ailleurs se créer un patrimoine immobilier à ticket d’entrée modéré. Les SCPI fiscales lui conviennent alors, puisqu’elles vont abaisser sa charge fiscale. Edouard a le choix entre les SCPI Pinel pour défiscaliser avec de l’immobilier neuf, et les SCPI Malraux et de déficit foncier pour défiscaliser avec de l’immobilier ancien à rénover.

Edouard peut aussi investir dans l’achat de parts de SCPI en nue-propriété : il est exonéré d’impôt sur le revenu mais ne percevra pas de dividendes pendant une certaine période.

Sandrina, 28 ans et célibataire, ayant pour but de préparer sa retraite

Sandrina est une jeune femme célibataire de 28 ans, elle souhaite préparer sa retraite avec les SCPI. Comme elle est sans charge et qu’elle perçoit d’autres sources de revenus assez stables, son conseiller en gestion de patrimoine lui recommande de souscrire à des SCPI assez risquées certes, mais à rendement élevé et distribuant des revenus de qualité. Rappelons que ce sont généralement les SCPI de rendement qui répondent à ces attentes.

Sandrina peut aussi opter dans ce cas pour la souscription de sa SCPI à travers son assurance-vie afin de jouir de la déductibilité des dividendes. Ainsi, non seulement elle défiscalise, mais elle alimente également son assurance-vie en vue de bénéficier de rentes à vie au départ à la retraite ou de son capital si elle décide de s’en servir.

Gérard, veuf et approchant l’âge de la retraite

Son conseiller en gestion de patrimoine recommande à Gérard de réduire ses risques à l’approche de l’âge du départ à la retraite. Il lui conseille alors d’opter pour des SCPI à faibles risques et de diversifier son portefeuille.

D’autres nombreux cas de figure peuvent se présenter : le choix de la SCPI doit donc toujours dépendre de plusieurs variables, c’est pourquoi l’intervention d’un conseiller en gestion de patrimoine est indispensable. Par ailleurs, la simulation est de rigueur : important en effet d’anticiper l’investissement ou la défiscalisation dans la mesure où la SCPI est un actif qui doit être conservé sur le long terme. À l’issue des simulations, l’investisseur pourra décider lesquelles des SCPI sont les plus intéressantes pour son patrimoine.

En savoir plus sur moinsdimpot.com.

Rappel sur les principaux avantages des SCPI

Ci-après un mini listing sur les points forts de ce produit pierre-papier :

  • accessibilité à partir que 100 euros à 1000 euros seulement
  • pas de frais de notaire à payer
  • gestion totalement déléguée
  • rendements attractifs
  • possibilité d’investir dans une assurance-vie
  • possibilité d’investir en démembrement
  • investissement en cash ou à crédit
  • diversification du patrimoine
  • possibilité de profiter de tous les avantages de l’immobilier