commerce

Quelle est la meilleure alternative à la maison de retraite ?

La maison de retraite s’efface progressivement au profit des résidences médicalisées et des établissements pour personnes âgées dépendantes dits EHPAD. Ce sont en effet des logements modernes et confortables répondant aux besoins de la population du troisième âge, non seulement en termes d’accueil et d’hébergement, mais aussi en matière de soins et de prise en charge de la dépendance. Avec l’évolution des technologies nouvelles, une autre forme d’hébergement seniors est apparue : le maintien à domicile.

Les résidences seniors

Les résidences seniors sont des maisons de retraite nouvelle génération, plutôt destinées aux personnes âgées encore valides ou en perte partielle d’autonomie. On les appelle aussi des résidences avec services, dans la mesure où elles proposent des prestations destinées à faciliter le quotidien des résidents. Par exemple le service de ménage et de restauration, les seniors étant logés suivant les normes prévues pour un établissement d’hébergement classique.

Grand Père, Petite Fille, Enfant

Les résidences seniors proposent cependant des plus, comme les services à la carte : laverie, blanchisserie. Les autres services inclus sont le gardiennage 7/7 ainsi que la sécurisation de l’ensemble des locaux via la pose de caméras vidéo de surveillance.

Des loisirs et de nombreuses activités sont proposées aux résidents. Ces résidences seniors sont aussi dotées de salles de sport, de détente, de mise en beauté. En bref, elles ont été conçues dans le but de rendre le séjour agréable et épanouissant pour tous les résidents, en fonction de leurs attentes, de leurs goûts ainsi que de leurs souhaits.

Toujours est-il que les résidences seniors classiques ne sont pas équipées pour prendre en charge les seniors en perte d’autonomie. Ceux-ci sont alors redirigés vers les EHPAD.

Les EHPAD ou résidences seniors médicalisées

Ils revêtent les mêmes caractéristiques que les résidences seniors détaillées plus haut, avec en plus l’intégration d’une unité médicale ainsi que d’un centre de prise en charge des malades d’Alzheimer. De plus, les activités y sont totalement encadrées grâce à la convention tripartite.

Cette dernière met en avant la transparence des coûts pratiqués dans ces établissements, ainsi que l’uniformisation des tarifs appliqués à l’ensemble des seniors, sans distinction. Le but est d’éviter les abus et les tromperies sur la facturation des services, certains membres du personnel profitant de la faiblesse des personnes âgées pour accomplir leurs basses besognes.

La convention tripartite par exemple exige la séparation de la tarification en trois volets distincts : les tarifs hébergements qui sont standardisés pour l’ensemble des résidents, les tarifs soins qui varient en fonction du temps passé avec le senior par rapport à son état de santé, et enfin les tarifs dépendance qui sont calculés en fonction du degré de sa perte d’autonomie.

Les contrôles sont réalisés de manière périodique par les inspecteurs des services rattachés à l’État. Cela afin d’apprécier l’application des mesures stipulées dans la convention tripartite, et par conséquent l’application des sanctions en cas de non-conformité sévère, d’anomalie avérée, voire de fraudes et d’abus.

Le maintien à domicile

Ce sont les EHPAD qui proposent ce type de service : le maintien à domicile, grâce à l’avancée des technologies nouvelles, à savoir la démocratisation de la domotique. Il s’agit d’aménager le logement du senior en installant des dispositifs intelligents : installation d’un système connecté qui touche les aspects fonctionnels du logement, pose d’un système de commande vocale, etc.

La téléconsultation avec le pôle médical fait aussi partie des innovations du maintien à domicile, suivie au besoin de l’intervention d’une équipe soignante. Le senior qui choisit de continuer à loger chez lui pourra profiter des ateliers et des activités de groupe programmés par l’EHPAD.

En savoir plus sur la meilleure alternative à la maison de retraite.