commerce

Faut-il investir sur la loi Girardin 2018

Envie d’investir en Outremer et de défiscaliser efficacement ? Optez pour la loi Girardin 2018 ! Il existe trois types d’investissement sous Girardin Outremer : le Girardin industriel et le Girardin immobilier classique pour les particuliers, et le Girardin IS pour les professionnels. Un conseiller expérimenté en gestion de patrimoine vous accompagne tout au long de votre projet : le cabinet Euodia.

La loi Girardin industriel

Elle consiste à mettre en place une société de portage dont l’investisseur métropolitain devient associé : il s’agira soit d’une société en nom collectif, soit d’une société par actions simplifiée.

L’investissement, qui est à fonds perdus, a pour but de générer une réduction d’impôts supérieure au montant du placement. Cette réduction sera de 110% à 120% de la mise initiale, en fonction du savoir-faire du spécialiste en montage du dossier. La durée du placement est de cinq ans, et certaines garanties doivent être mises en place afin de sécuriser le montage jusqu’à l’échéance prévue. L’objet de l’investissement est un matériel industriel destiné à être loué par une entreprise ultramarine.

La loi Girardin classique

La loi Girardin classique concerne l’acquisition d’un bien immobilier en Outremer, destiné à être loué pendant une durée minimale de cinq ans. Le locataire doit occuper le bien à titre de résidence principale. La défiscalisation est calculée par rapport à la surface totale habitable, au mètre carré.

La loi Girardin IS

La loi Girardin Immobilier Social en revanche est destinée aux entreprises souhaitant réduire leur impôt sur les sociétés. L’investissement consiste à financer des logements sociaux implantés dans les DOM TOM ; ceux-ci doivent être neufs. Avantage de ce dispositif : la défiscalisation est non plafonnée d’une part, et le marché des logements sociaux est redynamisé d’autre part. Il s’agit également d’un placement à fonds perdus, aucun revenu locatif n’étant perçu par l’investisseur.